Hedna Toufik 9 octobre 2012
Temps Forts

Le Réalisateur Bernard Andrieux à la Bibliothèque de Villejean

Le 9 octobre 2012 une deuxième projection avait lieu à la bibliothèque de Villejean, il s’agit d’une «première» où Bernard Andrieux à pour la première fois projeté ce film «Chroniques de la Guerre d’Algérie, Chroniques de la guerre de libération». C’est un recueil de témoignages vidéo d’acteurs (une cinquantaine) de toutes tendances ayant participé à la guerre d’Algérie, témoignages couvrant les différentes étapes du conflit de 54 à 62, en Algérie (Aurès, Kabylie, Algérois et Oranais) et en France.

Cette partie portait sur le témoignage de René Vautier. Ce dernier évoque pendant 55 minutes : le film réalisé en 1955 sur l’Algérie ce qui lui vaut une inculpation pour atteinte à la sureté de l’Etat. Il quitte la France pour la Tunisie en 1956 où il réalise un film avec Claudia Cardinale dont c’est le premier rôle. Avec cet argent, il passe en Algérie avec les combattants algériens dont il filme les actions pendant un an jusqu’au moment où il est blessé par une balle française. Transféré en RDA, il assure le montage du film commandé par Abane Ramdane. Il le présente au Caire aux dirigeants algériens et gagne un pari ce qui lui vaudra une inimitié qui le conduira en prison pendant 25 mois, de fin 1958 à fin 1960, où il rencontrera de futurs dirigeants : Draïa, Messaadia, Belhouchet. Libéré, il forme des opérateurs en Tunisie puis suit la remontée de l’armée du Mali dont le commissaire politique est Abdelaziz Bouteflika. Il lance le centre du cinéma algérien et quitte l’Algérie en 1965.

Le débat qui s’en est suivi démontre une fois de plus ces passions toujours vives à chaque fois que l’on parle de l’Algérie et de la guerre de l’indépendance.

Un pot amical a été offert.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.