Pourquoi Fadhma Aït Mansour Amrouche?

By Amis d'Algérie, 12 mars 2017

Pourquoi aujourd’hui, ici, en Bretagne, considérons-nous comme une évidence de faire rejaillir la mémoire de Fadhma Aït Mansour Amrouche?
 
Pour ceux qui ignorent qui elle est, et quelle fut son histoire, nous la situerons dans ses trois dimensions essentielles :
– Une immense poétesse, imprégnée profondément de l’âme de sa terre natale, la Kabylie.
– Une femme obstinément combattive et qui pourrait servir de modèle à de nombreuses adeptes du féminisme. Prompte à s’insurger face à toutes les injustices, elle a, jusqu’au bout, fait montre d’une clairvoyance étonnante doublée d’un courage remarquable.
– Une chroniqueuse de génie qui, patiemment s’est appliquée à restituer, tout au long de son livre «Histoire de ma vie», la  fresque précise et détaillée des sociétés qu’elle a traversées.
 
Fadhma Aït Mansour Amrouche, née en 1883, petite fille bâtarde (comme elle se définit dans son livre), misérable et rejetée par tout les gens de son village. Morte en 1967 en Bretagne, écrivaine reconnue, après une vie de luttes, d’exil, de joies, de douleurs : Trois guerres traversées, quatre enfants et son mari décédés avant elle, séjours en Algérie, en Tunisie, en France…
 
Le livre de Fadhma Amrouche est intemporel. Il nous parle du destin chaotique d’une femme «migrante», dont la religion chrétienne avait fait une fugitive dans son propre pays, nous démontre, ligne après ligne, que l’écriture est un combat et une victoire sur les affres du quotidien et qu’une femme d’où qu’elle vienne, peut gagner ce combat. Sa voix de poétesse restitue avec tendresse, mais sans concessions, les multiples facettes de l’âme de sa terre kabyle et des tribus turbulentes qui la peuplent tout en inscrivant sa démarche personnelle dans une dimension plus universelle.
Fadhma Amrouche, dans une langue française fluide et admirable de simplicité  nous donne aujourd’hui encore une leçon sereine d’Humanité.
 
Afin de perpétuer la mémoire et l’impact culturel de l’œuvre de cette grande écrivaine, cette conférence s’inscrit dans un  projet plus large, initié par les Amis de l’Algérie en partenariat avec : La Municipalité de Baillé (commune où est enterrée Fadma Aït Mansour Amrouche), Les Amis des Amrouches, Université Alger2, Ouest-France, Le Failler, Associations du Coglais, Paci-Bès, Villejeun’s.
 
Déroulement de la soirée Fadhma Amrouche du 22 mars 2017 à l’espace Ouest France à Rennes.

17h30 : Accueil du Public et Vernissage de l’Exposition «Vies et Visages de Fadhma» de l’artiste peintre Brahim SAIS.
18h00 : Présentation du programme de la Conférence et de l’écrivaine algérienne enterrée en Bretagne Fadhma Aît Mansour Amrouche.
18 h05 : La voix de Fadhma Ecoute d’un enregistrement.
18h10 : De Tizi-Hibel à Paris : Errance et frontières brouillées
Visioconférence depuis Bejaïa avec
Kamel Medjedoub, Doctorant à l’Université d’Alger 2 (Algérie), 18h30 : Les lieux de la vie de Fadhma Amrouche, diaporama (photos, cartes,) par Leïla Mammeri et Luc Thiébaut
18h40 : La découverte de la tombe à Baillé, Texte de Nadia ALCARAZ suivi de lectures de textes tirés du livre «Histoire de ma vie» par Chloé.
19h10 : L’importance locale de Fadhma Amrouche, par Olivier GAIGNE, Maire de Baillé, l’association Ramdam des Roses et le pôle associatif du Coglès 
19h40 : Les Maisons des Amrouches à Ighil-Ali, un patrimoine national, visioconférence depuis Ighil-Ali avec Mustafa Amrouche, président des Amis des Amrouches.
19h50 : Questions et Débat.
20h10 : Conclusion.
Suivez nous sur :

What do you think?

You must be logged in to post a comment.