LE CONTRAIRE DE L’AMOUR à Paris.

 Instituteur dans un petit village de la Kabylie algérienne, Mouloud Feraoun, nourri de culture française, était également romancier (Le Fils du pauvre, édition du Seuil), ami de Camus et d’Emmanuel Roblès. Il a tenu un journal depuis le début de l’insurrection algérienne jusqu’à la veille de sa mort, le 15 mars 1962 à Alger. Ce jour-là, Mouloud Feraoun a été assassiné par un commando de l’OAS.

Son Journal dit, sans emphase, le quotidien de la guerre : les exactions, la peur, les petites lâchetés et les actes de courage, la torture aussi, les viols systématiques. La mort enfin, omniprésente, et qu’il sent s’approcher inexorablement.
Dominique Lurcel a réalisé une partition à deux voix, texte et violoncelle intimement mêlés, à partir de ce Journal qui est aussi un portrait bouleversant d’un homme déchiré entre ses racines kabyles et sa culture française, entre sa haine de toute violence et son adhésion progressive à la lutte. Un témoignage unique sur le passé, le présent… et l’avenir de l’Algérie.
Un témoignage à hauteur d’homme, une formidable leçon de courage intellectuel, un garde-fou pour aujourd’hui face à la toute-puissance de l’irrationnel, une parole irréductible dressée face à tous les silences qui pèsent encore.

d’après le Journal de Mouloud Feraoun
version scénique et mise en scène Dominique Lurcel
jeu Samuel Churin
violoncelle Marc Lauras
lumière Céline Juillard
scénographie Gérald Ascargorta
costumes Angelina Herrero
production Compagnie Passeurs de mémoires
avec le soutien du Conseil régional d’Île-de-France, d’Aralis /Traces immigrées en Rhône Alpes, de la Maison des Passages et de Sixième Continent (Lyon)
10 > 18 novembre
du mardi au vendredi > 20h
le samedi > 19h
le dimanche > 16h
13 novembre > 14h30 et 20h
durée 1h20
tarif spectacle

 

AUTOUR DU SPECTACLE

LECTURES HORS LES MURS
Dominique Lurcel propose deux lectures sur les rapports entre Mouloud Feraoun et Albert Camus, « l’indigène et le pied-noir », à travers leurs œuvres.
Ces lectures sont programmées avec nos partenaires.

L’Indigène et le Pied-noir : face au chaos
Lecture de pages croisées des Chroniques algériennes de Camus et d’extraits du Journal, des Lettres à ses amis et de la Lettre à Camus de Feraoun.
ICI – Institut des Cultures d’Islam
23 rue Léon Paris 18e
samedi 10 novembre > 12h

L’Indigène et le Pied-noir : enfances
Lecture de pages croisées du Premier Homme de Camus
et du Fils du pauvre de Feraoun.
Bibliothèque Oscar Wilde
12 rue du Télégraphe Paris 20e
samedi 10 novembre > 15h

Site :

Suivez nous sur :

No Comments

Leave a Comment