Presse

El Watan. 50e anniversaire de l’indépendance : les Algériens de Bretagne fêtent l’événement

L’association les Amis de l’Algérie pense que «les nationaux vivant en Bretagne doivent célébrer le 50e anniversaire pour ne pas oublier l’histoire de leur pays».

Rennes. De notre envoyé spécial.

Le 5 juillet 2012 coïncidera avec le 50e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie. De l’autre rive de la Méditerranée, l’Algérie n’est pas oubliée ; des Algériens établis à l’étranger veulent participer aux festivités. A Rennes, le chef-lieu du département d’Ille-et-Vilaine (35) et capitale de la région Bretagne, l’association les Amis de l’Algérie a élaboré un programme en cours depuis début juin.
Toufik Hedna, président de l’association bretonne les Amis de l’Algérie, pense que «les nationaux vivant en Bretagne doivent célébrer le 50e anniversaire pour ne pas oublier l’histoire de leur pays». Il estime que «dépassionner la guerre de libération reste le meilleur moyen pour comprendre rationnellement les événements».

Les premières activités de l’association ont commencé le 7 juin. Une exposition de photos rares et inédites est organisée au niveau du Club de presse de Bretagne. Intitulée «Istiqlal», elle raconte la célébration du recouvrement de l’indépendance le 5 juillet 1962. Les photos ont été prises par un photographe amateur. C’est en 2010 que ce dernier a décidé d’en faire don à l’association. Sur plus d’une centaine de clichés, les meilleurs ont été choisis par Toufik Hedna et le photographe professionnel Jean-Claude Chevrel. Le 25 juin, la même exposition se tiendra à la Maison internationale de Rennes, située près de la place République.
Le 23 juin, à la salle la Cité, périmètre de Sainte-Anne (centre-ville), une soirée musicale typiquement nationale sera programmée. Des groupes bretons d’origine algérienne se produiront sous différents styles : chaâbi, rap, r’n’b, staïfi, kabyle.

La littérature a aussi sa place dans le programme. Contons  pour l’Algérie est un récital de poèmes consacrés au pays de l’Emir Abdelkader. Le rendez-vous est fixé le 29 juin à la Maison bleue de Rennes (rue Verdun). Gérard Prémel, ami de l’Algérie, écrivain et ancien rédacteur en chef de la revue culturelle et littéraire bretonne Hopala, en sera le conteur. A travers ses récits, il mettra en exergue son engagement pour l’Algérie.

Dans le même sillage, l’association les Amis de l’Algérie rend hommage «à celui qui fut le premier grand penseur engagé dans l’étude psychologique du phénomène de la colonisation et des retombées psychiatriques qu’il entraîne chez le colonisé ainsi que sur le colonisateur», il s’agit de Frantz Fanon. Un film sera projeté après une conférence. Olivier Fanon, le fils de Frantz Fanon, et René Vautier, le célèbre producteur breton de documents de guerre, sont les invités de marque.
Enfin, Toufik Hedna informe que pour le mois d’octobre, l’association a concocté un riche programme pour la 3e édition du festival «Rencontres avec l’Algérie». Dans plusieurs villes bretonnes, des animations culturelles et des projections de films, comme El Gusto, sont au menu. Le coup d’envoi sera donné  à Rennes, à partir de la salle Liberté, place Charles de Gaulle.

Bsikri Mehdi


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.